Pourquoi choisir un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le conseiller en gestion de patrimoine, également désigné gestionnaire de fortune, est un expert en conseil et gestion du patrimoine privé (individuel, familial, fiduciaire) ou professionnel. En effet, la gestion de fortune consiste en un accompagnement (administratif, financier, technique, etc.) des épargnants à adopter une stratégie patrimoniale répondant aux attentes des propriétaires. Les objectifs étant d’alléger le montant imposable, atteindre une meilleure rentabilité, développer la capacité d’épargne, se préparer à la retraite et à la succession. Encore faut-il comprendre tout l’avantage de bien choisir un bon CGP ?

Différents types de patrimoine à gérer

En général, le fait de gérer un patrimoine d’un particulier ou professionnel consiste en la constitution du patrimoine privé, la production des revenus supplémentaires, le développement dudit patrimoine et la transmission du patrimoine vers la succession. Et le patrimoine en question regroupe l’ensemble de leurs actifs et passifs disponibles.

En premier lieu, les actifs regroupent l’ensemble des biens matériels et immatériels appartenant à une personne physique ou morale. Ceux-ci peuvent, donc, inclure les éléments suivants : bien professionnel, bien physique, droit d’auteur, droit d’usufruit, invention brevetée, objet d’art et de collection, placement financier, les propriétés foncières ou immobilières et entre autres.

En effet, le patrimoine professionnel regroupe les biens utilisés à titre principal par son propriétaire dans le cadre de l’exercice d’une profession artisanale ou agricole ou commerciale ou industrielle ou voire même libérale. Notamment, le fonds de commerce, les droits sociaux, les parts sociales, les actions des sociétés, etc. Par contre, le patrimoine physique englobe les biens immobiliers et les biens mobiliers. Puis, le patrimoine financier se caractérise par les comptes d’épargne (assurance vie, épargne retraite, livret d’épargne, etc.) et les placements financiers (action cotée, scpi, titre, obligation, etc.). Aussi, le patrimoine immobilier ou réel implique le droit direct, immédiat et absolu sur une chose. En particulier, la propriété, l’usufruit, le gage, la nue propriété, le nantissement, l’hypothèque ou voire même la servitude.

En second lieu, les passifs se caractérisent par des biens ou droits ou obligations. A savoir : les emprunts en cours ou des dettes contractées… Pour en savoir davantage, veuillez suivre ce lien bien-investir.org

Différence avec le CGPI

Le métier de CGP se décline en différents corps de métiers et différents statuts. Il peut, donc, travailler en tant que courtier en assurance ou expert comptable ou notaire ou salarié ou voire même en tant qu’indépendant.

En effet, un CGPI ou conseiller en gestion patrimoine indépendant propose des produits vendus par une banque et fonctionne à partir de l’architecture ouverte pour ainsi proposer l’intégralité des produits disponibles sur le commerce réalisés en toute transparence.

Par contre, le CGP joue un rôle consultatif et décisionnel dans le cadre du placement de toute ou partie de leur argent dans différentes opérations boursières (en actions, cash, obligations, etc.). Ce dernier aide, également, à mieux épargner et à adopter de meilleure stratégie patrimoniale répondant aux besoins du client.

Missions principales du conseiller en gestion de patrimoine

De prime abord, un conseiller en gestion de patrimoine joue un rôle à la fois consultatif et décisionnel. Pratiquement, il conseille ses clients (particuliers ou professionnels) en matière de finance tout en suggérant le placement de ses fortunes pécuniaires à travers différentes opérations boursières ou autres solutions alternatives. Ensuite, il s’agit d’une profession réalisée en toute indépendance pour proposer des solutions patrimoniales dans différentes institutions. Comme le fait de recourir à la fiducie ou au mandat si besoin.

Puis, ses conseils s’étendent, également, dans le cadre de la proposition d’une simulation d’un prêt immobilier ou l’évaluation des risques pour faire un bon investissement ou la diversification des champs d’investissement ou voire même dans le cadre de la constitution d’un capital. Il peut même proposer la nécessité d’inventorier les biens, d’analyser la situation fiscale, d’analyser et assurer les recettes financières des successibles, d’observer la situation professionnelle et personnel de ses clients, d’évaluer le patrimoine, de réaliser une veille juridique générale, de définir une meilleure stratégie de placement et de conseiller en matière de développement du patrimoine immobilier.

Avantages d’un conseiller en gestion de patrimoine

Déjà, le métier d’un conseiller en gestion de patrimoine est, en France, certifié par Afnor conformément à la norme internationale ISO 22222 : 2005. C’est une activité consultative nécessitant une habilitation réglementaire. A savoir : le CIF, l’ORIAS, l’IOBSP et une compétence juridique adéquate avec master en gestion de patrimoine ou en école de commerce. Ensuite, techniquement, il maîtrise mieux les différentes législations se rapportant aux investissements (financiers, immobiliers, etc.), les différents types d’investissement qui peuvent s’adapter aux besoins de ses clients, les différents placements immobiliers (achat part de scpi, immobilier locatif, etc.) ou financiers (assurance, assurance vie, bourse, épargne, etc.) ou en or. Puis, ses conseils valent de l’or pour prévoir les risques en matière d’investissement. Enfin, sachez que les objectifs de la gestion de patrimoine étant d’alléger le montant imposable, atteindre une meilleure rentabilité, développer la capacité d’épargne, préparer à la retraite et à la succession.

Engager un avocat spécialisé en droit immobilier
S’investir dans un programme immobilier neuf