Stratégie patrimoniale : les points clés à respecter

Stratégie patrimoniale

Un bilan est un élément essentiel avant la mise en application d’une stratégie. Cette évaluation devrait mettre en évidence les faiblesses et les forces de votre organisation d’actifs actuelle. Avant de préparer votre avenir, il faut consolider le présent. Une fois que ce bilan patrimonial est évalué selon vos souhaits, un cabinet de gestion de patrimoine pourra vous accompagner pour développer votre patrimoine. La stratégie est construite avec le temps autour de certain thème intrinsèque à la gestion de votre patrimoine. Quelques critères sont à respecter pour bien établir votre stratégie patrimoniale.

Réaliser un bilan patrimonial

Avant d’établir votre stratégie patrimoniale, il est indispensable de faire appel à un professionnel en gestion de patrimoine à Genève. Ce conseiller en placement va vous fournir des solutions couvrant deux types de biens, à savoir l’immobilier et le bien financier. En fait, un bilan patrimonial permet d’élaborer une stratégie patrimoniale qui réalise efficacement le conseil en gestion de patrimoine. Par exemple, un audit peut fournir un aperçu préalable du montant de la pension, du montant de droits successoral en cas de décès, la capacité de ressource de la famille afin d’assurer le financement des études des enfants, du montant de l’impôt sur la cession ou la transmission du patrimoine professionnel. A ce titre, il a le potentiel de déclencher une remise en cause du financement des charges à payer (taxes et impôts), la surexposition aux risques financiers, ainsi que de la liquidité des patrimoines. De ce fait, le bilan de patrimoine sert alors de base pour :

– Protéger le conjoint en cas de décès

– Opportunité de transférer, par anticipation, une partie de votre patrimoine

– La rédaction d’un contrat de capitalisation ou d’assurance-vie concernant les clauses de bénéficiaires

– Le revenu de retraite convenable pour garantir l’avenir de la famille

– La souscription d’un produit de défiscalisation

En anticipant ces différents aspects grâce à ce bilan, l’expert en gestion de patrimoine peut fournir des solutions adéquates comme obtenir des réductions d’impôts sur l’investissement immobilier, rééquilibrer votre patrimoine en cas de surinvestissement immobilier, et ouvrir une enveloppe fiscale pour couvrir les investissements futurs ou certaines dépenses. Pour en savoir plus, consultez ce lien: elden.ch

Quelle stratégie patrimoniale à établir sur le plan immobilier ?

L’immobilier reste un placement stable et sûr aux yeux des Français. Les opportunités sont multiples, et mais complexes, alors n’hésitez pas à demander à un professionnel, car celui-ci va vous proposer quelques conseils en gestion de patrimoine pour vous accompagner dans votre choix d’investissement sur le plan immobilier. Il va vous décrire les divers avantages et certains inconvénients de la solution qui convient à votre situation. Que ce soit pour un investissement locatif, une résidence principale ou secondaire, vous pouvez choisir d’investir dans un immobilier ancien ou neuf. Investir dans des immeubles neufs peut bénéficier de déductions fiscales à travers les dispositifs Pinel ou LMNP si le bien est à louer, mais il existe également des déductions substantielles disponibles en investissant dans des biens plus anciens des monuments historiques ou de type Malraux. En faisant appel à un cabinet en conseil de gestion de patrimoine, votre patrimoine sera valorisé par une certaine structure compétente. L’évaluation de vos actifs vous aide à préparer un meilleur avenir et surtout à protéger vos investissements sur les divers supports de placement que vous souhaitez investir.

Anticiper la transmission du patrimoine

Anticiper, en fait, la transmission de votre patrimoine fait partie également de la stratégie patrimoniale. Aujourd’hui, les fonds sont souvent entre les mains d’une génération qui n’est plus active, et ces fonds sont nécessaires aux générations futures pour réaliser des projets. En mettant en place une donation pour transmettre votre héritage tout au long de votre vie, ces projets peuvent être réalisés plus facilement, tout en permettant au donateur de maximiser votre patrimoine. Le don, qu’il s’agisse du droit à la nue-propriété ou d’une somme d’argent, peut être transféré avec des frictions fiscales limitées. En cas de donation entre parents/enfants, une indemnité légale de 100.000 euros par donateur et par bénéficiaire est utilisée pour autoriser le passage de la majorité de la succession tous les 15 ans. Par ailleurs, pour les particuliers souhaitant développer une stratégie précise de transmission de patrimoine, une variété de moyens et d’accompagnements permet d’optimiser les aspects civils, financiers et fiscaux. Il s’agit de déterminer exactement à qui, à quel bien et dans quelles conditions un particulier veut transmettre son patrimoine.

Délai de déclaration de l’IFI : comment savoir si vous êtes concernés ?
Gestion de patrimoine à Marseille : comment être bien renseigné ?