Réussir son investissement locatif grâce à quelques conseils

Réussir son investissement locatif

L’investissement immobilier locatif commence à séduire les Français. En 2018, près de 13 % de la population se sont lancés dans la filière, contre 7 % en 2017. Bien que ce projet affiche une rentabilité intéressante, il nécessite une bonne analyse. La situation du marché, le comportement des locataires et le taux de rendement sont à considérer avant d’investir dans l’immobilier locatif.

Trouver un secteur géographique porteur

Savoir saisir les occasions est indispensable pour bien investir dans l’immobilier locatif. Une bonne analyse est nécessaire avant de sauter le pas. La première démarche à faire est de choisir un emplacement géographique attractif. Optez pour une cité rencontrant un accroissement continu de la population ou un quartier desservi par les transports en commun. Une agglomération abritant des infrastructures économiques et commerciales s’avère un bon choix. Bien avant d’officialiser un investissement personnalisé, il convient de vérifier la proximité des écoles et des universités. Cela facilitera la recherche de locataires pour l’investissement locatif. Un emplacement dynamique attire les familles et les étudiants.

Pratiques, les annonces en ligne recensent les logements vacants et les tarifs moyens dans le quartier choisi. Des loyers trop élevés désintéressent facilement les locataires. Pour cibler le maximum de clients, le propriétaire bailleur doit considérer le bassin d’emplois local et les grandes industries de proximité. Essentiel, ce facteur garantit la mise en location du bien.

Le choix de l’emplacement géographique est primordial lors d’un investissement immobilier locatif. Un lieu bénéficiant d’une forte demande locative est très intéressant. Ce critère est un moyen efficace pour pérenniser le projet en matière de plus-value en cas de revente et d’occupation.

Investir pour défiscaliser

Plusieurs dispositifs permettent aux Français de se défiscaliser. Avant d’investir dans l’immobilier, l’investisseur doit être attentif sur les différents dispositifs de réduction d’impôt. Souvent soumis à des clauses de revenus, de type de bien et de statut d’investisseur, ces systèmes pourvoient des allègements fiscaux intéressants. La loi Pinel est l’un des moyens les plus avantageux pour investir dans le neuf dans certaines zones du pays. Ce dispositif promet des défiscalisations sur plusieurs années. Valable dans des zonages définis, il vise à compenser les fortes demandes locatives dans les villes à faible taux de construction. La diminution d’impôt résultant de la loi Pinel varie selon le montant investi et la durée de location. Pour une mise en location de 12 ans, elle peut atteindre 21 % du prix du logement. Sous certaines conditions, ce système de défiscalisation autorise le propriétaire à louer la résidence à un ascendant ou descendant.

Par ailleurs, la loi Malraux permet aux investisseurs immobiliers d’obtenir des fiscalités avantageuses sous un programme de rénovation d’immeubles. Les biens concernés doivent se situer dans des secteurs sauvegardés ZPPAUP et AVAP. Ce dispositif est désormais le seul système permettant une défiscalisation immobilière avec les monuments historiques sans être contraint du seuil de réductions d’impôt de 10 000 €. Les logements loués doivent faire l’objet d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur via un arrêté préfectoral ou être déclarés d’utilité publique.

Se faire accompagner et investir avec intelligence

Crucial, un projet d’investissement immobilier dans le neuf ne s’improvise pas du jour au lendemain. Si vous n’avez pas les capacités nécessaires pour agir seul, sollicitez l’accompagnement d’un professionnel. Ce dernier vous donnera des conseils personnalisés et vous assistera dans les différentes étapes du projet. Les recommandations d’un chasseur immobilier s’avèrent nécessaires dans certains cas.

Avant d’émettre une offre, vérifiez votre capacité d’emprunt. L’investissement locatif ne doit pas être l’élément principal de votre patrimoine. Estimez en avance la rentabilité espérée avec le projet. Fixez un loyer cohérent pour trouver des locataires crédibles. Les gains ne doivent être ni trop élevés ni trop bas. Ils varient selon l’emplacement, le type de bien et le niveau de revenus des locataires.

Comment réparer sa porte de garage ?
Immobilier de luxe à Paris : faire appel à un une agence spécialisée